Techniques

Images, textes, caricatures et animations sur la pêche et les poissons

 Humour sur les techniques de pêche originales

Du producteur au consommateur

- Vous pêchez à la poêle à frire ? 

- Oui, je suis pour la suppression des intermédiaires

 

                     L'évolution technique au cours du temps: le fil de pêche       

17 ème siècle, 18 ème siècle : le crin de cheval

Pas touche! Vous voyez bien que je suis chauve !

19 ème siècle : la tresse de soie 

Le fil d'accord, mais pas le ver n'est-ce pas ? 

D'ailleurs je ne suis même pas mûr !

20 ème siècle : le catgut ou boyau de chat, 

- toubib or not Toubib ? Voila la question !

- je ne vais quand même pas sacrifier mes entrailles, comme le pélican 

du poème, pour les loisirs de Môssieur ; 

- surtout avec sa déplorable habitude de pêcher dans les endroits 

encombrés.....

 

Années cinquante : le nylon

Vous utilisez le nylon ? 

Oui ! Indiscret !

 

Les appâts conviviaux

- A quoi appâtez-vous  ? 

- Avec des nouilles, j'en ai toujours autour de moi.

 

Ne compter que sur soi

j'vais amorcer avec mon fond de culotte

Du producteur au consommateur

Le héron au long bec, emmanché d'un long cou 

(emmanchement spigot, s'il vous plaît! ).......

Qui lui-même subit parfois quelques mésaventures ! 

 

Biathlon : pêche et course en ligne

- Ce doit être un gros !

 

La dernière chance du pêcheur, c'est de prendre un poisson chat

Cette fois, j'ai l'impression que ça va mordre sérieusement  

 

Le meilleur ami du pêcheur 

La Relève

 

La pêche au posé

Le rêve du pêcheur

 

Variante plus active de la pêche au (re) posé

Oh .. Pourquoi me réveiller ?

 

Une révolte de plus de la France d'en bas

concernant la qualité des appâts

Le poisson :

Alors, tu te figures que je vais me taper un ver faisandé ?

 

Les techniques anciennes étaient-elles plus efficaces 

que celles d'aujourd'hui ?

Vers 1910, quarante ans avant l'invention du nylon, on était déjà capable de prendre un poisson  de plus de 20 kg à la canne au coup sans élastique. 

De deux choses l'une :

-  soit les chats du Kansas avaient des boyaux d'une résistance exceptionnelle 

- soit le Kansas est le lieu d'invention du marketing halieutique

 

Encore plus fort : la pêche au Canada à la même époque : Mont-Laurier

Vers la même époque (on a vraiment raté quelque chose en naissant si tard). 

La seule consolation c'est le progrès dans la taille des épuisettes.  

 

 

La pêche à la mouche sans recul

Une belle pièce ... au pantalon

 

La pêche du chat-poisson

est bien meilleure que celle du poisson chat

 

Mimétisme

J'espère que cela donnera confiance aux autre !!!

 

Pièce

Ca mord enfin .... et une grosse pièce certainement

 

Petites annonces

On demande bon pêcheur, incapable, s'abstenir

 

Teasing

Ca m'étonnerait si je n'attrapais pas quelque chose

 

Cooperation

Un poisson peu rancunier! 

 

Avant le rapala

Le lancer

 

Absence de coopération

Ca t'apprendra à taquiner le goujon

 

Le meilleur ami du pêcheur

Mieux vaut plier que rompre

 

De plus en plus acharné

Les vrais de vrais : M'en f..., je l'ai

 

Testé pour vous : la montre du pêcheur

Cette montre pour pêcheur affiche le possibilité de prendre du poisson en fonction de certains paramètres comme les phase de la lune et la longitude

Résultat du test pratiqué par le webmaster au Grand Canal le 20 Mars 2004 :

- Le matin de 7h à 12h : affichage de la montre, trois poissons, prise d'une truite et de deux carpes

Repas au restaurant La Morvandelle (Riz de veau aux morilles, mais cela n'a peut être pas d'influence sur le résultat)

L'après midi de 13h à 18h : affichage de la montre quatre poissons, prise de quatre truites et d'un gardon 

Premières conclusions : 

Cela semble bien fonctionner à part le gardon surnuméraire. Il semble déconseillé d'utiliser  ce type d'outil pour les concours, l'affichage étant limité à quatre poissons; pour la carpe c'est amplement suffisant.

Cette montre offre en outre la possibilité de déclencher une alarme quand la période devient favorable à la pêche. Vous pouvez ainsi au bureau avoir votre montre qui sonne et quitter une réunion en prétextant la visite d'un client. Évitez toutefois d'ajouter "je mets mes bottes, je prends la boîte d'asticots et j'y vais", ce qui pourrait prêter à confusion.

 

Un pêcheur Anglais, Kevin Ashurst, qui fabriquait lui même ses bouchons avait coutume de dire à ceux qui critiquaient ses montages : "Archimède? Je ne sais pas s'il pêche, mais je ne l'ai jamais vu gagner un concours ces dernières années!"

 

Double technique:

 amorçage et pêche simultanés

Julot - Rien à faire, ils ne veulent pas mordre au blé aujourd'hui

Torine - Tiens, parbleu! Ils sont trop occupés après le fromage!

 

Pêcheur = contemplatif ?

Entendu dire sur un marché :

- Alors Monsieur Fernand! Comment se passe ce départ à la retraite?

- Très bien! J'ai découvert un nouveau loisir : la pêche à la ligne. C'est bien simple, on est assis, on a une canne posée à côté et l'on rêvasse ........

Note à l'intention de Monsieur Fernand de la part du webmaster et des autres pêcheurs :

1) Dans un concours de pêche au coup, les meilleurs prennent deux poissons à la minute

2) Pour son entrainement, l'équipe d'Italie utilise 1,5 tonnes d'asticots

3) Les photographies par infra rouge montrent que, chez le pêcheur,  40% des calories s'échappent par la tête 

etc....

Donc il y a bien quelques contemplatifs dans notre activité mais il ne faudrait pas généraliser.

Jette un homme chanceux dans le Nil, il en ressortira un poisson dans la bouche 

Proverbe Arabe

 

Le pêcheur-chasseur ou la ligne à double usage

Nous attendons avec impatience les résultats de l'étude qui dira si le cormoran est un vecteur de la grippe aviaire.

 

Mise en boîte des poissons 

Avec ma méthode, jamais bredouille!

 

Pêche à la chaussure carnivore

On n'a pas toujours de la chance....

 

Les poissons : même pas mieux

Encore un des gros!.....

 

Tenue de camouflage ou le charme de la pêche

Chut ! Faites comme si vous ne me connaissiez pas

 

Appât attractif pour les poissons

Ca y est ! Mon asticot est enrhumé du cerveau

 

Un secret d'une "pointure" de la pêche au coup

carricature de pecheurs

Avec quoi amorcez-vous?
Avec mes pieds ....
............

 

L'entrainement en chambre

carricature de pecheurs

Chut! Je m'entraine pour Dimanche..

 

La pêche aux fruits

carricature de pecheurs

- Curieux ça: vous amorcez avec des noyaux?

- oui mais vous voyez bien que ce sont des noyaux de pêche!

 

 

La logique à Oin-Oin

caricature de pecheur

Ca vous apprendra à conserver vos asticots dans une boite à cirage..

 

 

A mon avis, le mal est du à la dénatalité

 

 

 

Le cerveau des poissons

« La lune, écrit Liou Ngan (2ème siècle av. J.-C.) est la souche du yin. C'est pour cela que les cerveaux des poissons diminuent, quand la lune est vide, et que les coquilles des univalves spiroïdes ne sont pas pleines de parties charnues quand la lune est morte. »

MIRCEA ELIADE - images et symboles ; essais sur le symbolisme magico-religieux; Ed Gallimard

 

LES ORIGINES DE LA PÊCHE MODERNE


Environ à l'époque quaternaire alors que j'effectuai un voyage d'agrément à travers les grottes du Massif Central, je fis la connaissance d'un nommé Malloch, spécialisé dans la pêche du Plesiosaure. Je remarquai que mon collègue faisait usage d'une lance en racine de fraisier à pointe du même métal. Un tel procédé outre l'extrême rusticité de l'engin, avait son inconvénient dans la fragilité de la pointe toujours sujette à se briser sur les carapaces un peu dures.
De retour parmi ma tribu, j'examinai la possibilité d'obvier à ces inconvénients et l'idée me vint d'adjoindre à la lance une pointe de silex taillé qui la rendait plus lourde, c'est-à-dire plus facile à lancer et moins fragile. Je fis des essais nombreux dans ma basse-cour, essais qui furent concluants.
Bien des années après, j'ai constaté que mon idée avait fait son chemin et de nos jours, les fabrications merveilleuses des cannes en refendu et du moulinet à tambour fixe ont fait oublier mon invention.
Mais, il n'en reste pas moins vrai que personnellement, je maintiens ma fidélité à la lance à pointe de silex taillé, à la fois simple dans son mécanisme et aisée dans son emploi ; sans compter la facilité que j'ai de la transporter discrètement en la passant dans la jambe de mon pantalon, procédé que je ne puis réussir qu'au prix d'extrêmes difficultés avec le matériel moderne de pêche à l'espadon.
               En suivant la plume de … Henri de France
               P. p. c. R. GIRAULT. La pêche illustrée Juillet 1949

 

Les Porte Veine à la Pêche

Il n'y a pas de limite dans la recherche, par les pêcheurs, de ce qui peut porter la veine, certains d'entre eux rentrant à la maison avec un panier plein alors que d'autres, aussi bien équipés et aussi habiles, sont bredouilles. Il existe autant de « grigris » à la pêche qu'en distribuent les sorciers de la brousse : dans sa recherche du truc porte-chance, le pêcheur est prêt à recourir aux incantations rituelles et à s'abaisser aux procédés les moins dignes.
Prenons par exemple la coutume existant dans les pays scandinaves et consistant, pour celui qui veut lui porter chance, à administrer un bon coup de pied dans le derrière de l'ami partant pour la pêche. Le garde-chef Grunner Johansson, qui, jusqu'à l'année dernière, s'occupait de la pêche Môrrumsa, au sud de la Suède, ne manquait pas de botter le train des hommes et femmes venant souscrire chez lui une carte de pêche sur son parcours. Et le plus curieux est que les amateurs attendaient et même demandaient cette punition qui devait leur assurer la bienveillance du dieu de la pêche.
J'ai vu moi-même, il y a quelques années, administrer ce traitement bénéfique aux concurrents d'un festival de pêche en mer, au Danemark ; mais cela faillit mal tourner lorsque, par erreur, le distributeur voulut en faire bénéficier un concurrent norvégien : celui-ci, nouveau venu à la pêche sportive, ne comprit pas qu'il s'agissait d'un rite bénéfique, et il fallut vingt bonnes minutes à un groupe de six autres pêcheurs pour calmer ce brave garçon estimant qu'il n'était pas le seul à être ainsi humilié mais que l'honneur de sa famille, de sa ville et même de sa patrie avait été gravement offensé.
Une autre curieuse assurance contre la malchance existe encore dans la corporation des pêcheurs, surtout en Irlande : celle consistant à cracher sur le leurre, ou l'appât, qu'il s'agisse d'un appât naturel ou d'un leurre artificiel ; cracher dessus avant de le lancer représente une forme d'incantation.
Lorsque j'étais enfant il y avait un vieux bonhomme considéré comme le meilleur pêcheur de saumon des sept paroisses. Qu'il pêchât à la mouche ou avec un autre leurre, Jacko - c'était son nom - revenait rarement chez son employeur sans au moins un poisson. Et il n'omettait jamais de cracher sur son appât ou son leurre avant de le mettre à l'eau. Je me rappelle en particulier un jour où Jacko pêchait cette rivière : l'eau était exceptionnellement haute, et de plus piquée, et le vent soufflait dans une mauvaise direction. Jacko pêchait en même temps que cinq amateurs sportifs, et pas un d'entre eux n'avait eu la moindre touche depuis quatre longues heures; la situation semblait désespérée. Mais Jacko se décida brusquement à remplacer son devon par un sprat brillant. Avant de faire son premier lancer avec ce nouveau leurre, en pleine vue des cinq amateurs, il cracha dessus copieusement, à plusieurs reprises. A peine ledit leurre ainsi humecté eut-il touché l'eau, qu'un saumon s'en saisit et l'emporta dans un grand fond, le triple solidement fixé à la commissure des lèvres. Jacko le travailla en homme qui connaît sa rivière et son poisson, et celui-ci fut amené à terre sous les regards aussi jaloux qu'admiratifs des cinqs amateurs. Lorsque son vainqueur lui eut asséné quelques coups sur le crâne, il se retourna vers l'assistance et dit : « C'est parce que j'ai craché sur mon leurre que j'ai pris ce poisson ». Les gentlemen sourirent avec commisération et, l'un après l'autre, regagnèrent leur poste pour se remettre à pêcher.
Peu après, Jacko, qui avait à nouveau aspergé son leurre, amenait un second saumon. C'était plus que les pêcheurs sportifs ne pouvaient supporter : on aurait pu les voir qui, l'un après l'autre, montaient le même sprat brillamment coloré et crachaient dessus avant de le lancer, mais sans doute leur aspersion n'avait-elle ni la précision ni l'abondance de celle de Jacko, car aucun d'eux ne réussit à prendre un poisson malgré des efforts de salivation qui les eût fait prendre pour des malades du poumon.
Y a-t-il une base sérieuse à cette idée que cracher sur le leurre porte la veine ? Le pêcheur moyen, même disposé à faire une petite confiance aux grigris de la chance à la pêche, n'y trouverait aucune raison valable. Or, j'ai lu il y a peu de mois que deux ichtyologues éminents, pêcheurs experts de saumon, attribuaient à la salive humaine un pouvoir attractif sur le poisson ! L'un d'eux était le célèbre Sven Somme, aujourd'hui défunt, mais qui était considéré comme l'un des plus grands spécialistes européens du saumon atlantique. Ainsi, Jacko se comportait-il peut-être de façon hautement scientifique en crachant sur ses leurres...
La plupart des pêcheurs sportifs ont un ou plusieurs leurres favoris ; il peut s'agir d'une mouche mangée aux mites et n'ayant plus ni ailes, ni hackle, ni rien de ses couleurs originelles. Leur utilisateur croit dur comme fer que lorsque rien ne marche, ce « grigris » leur sauvera la mise; et le plus curieux, c'est que cette confiance se montre souvent justifiée, car il prend du poisson alors que toutes les conditions sont contraires.
Ce serait perdre son temps que d'examiner objectivement ces leurres porte-chance; on peut penser que si la mouche mangée aux mites se montre efficace, c'est parce qu'elle ne ressemble plus du tout à un insecte indigène de la jungle d'Amazonie centrale, mais qu'elle a acquis, dans sa vieillesse dépouillée, quelque chose qui la fait ressembler à la nymphe d'une mouche fréquentant la rivière pêchée. Il ne sert à rien de dire à son utilisateur, à voix basse, que sa cuiller gauchie, rouillée et décolorée ne ressemble plus en rien aux poissonnets habitant la rivière, et que lorsque la même cuiller était neuve et brillante elle ressemblait plus à un poisson tropical échappé d'un aquarium.
Un certain 1er avril d'il y a quelques années, alors que je pêchais la rivière Môrrum en Suède un jour d'ouverture, je fus surpris de voir autant de pêcheurs locaux, par ailleurs très matérialistes, employer des « leurres grigris ». L'un d'eux, que je rencontrai, se servait d'un leurre représentant une sirène « en peau », aux cheveux flottants, à la poitrine avantageuse et à la queue de laquelle était fixé un triple. Le mouvement de ce leurre était semblable à celui de toutes les cuillers vendues dans le commerce. Etait-ce grâce à la forme et aux formes de cette jeune personne, je l'ignore, mais le fait est que ce pêcheur prit avec elle quatre belles truites de mer... qui toutes étaient des mâles ! Lorsque je bavardai avec ce manieur de sirène à propos de ce curieux leurre, il m'affirma que c'était un grand « tueur de poissons ». Ses collègues jaloux — ceux qui n'avaient rien pris ce jour-là — baissaient le nez lorsqu'on citait devant eux son nom, car il était, selon eux, un maniaque sexuel !

sirene leurre pour le peche

Mais enfin, tout ce qui précède montre que le pêcheur sportif est capable d'essayer tout, et toujours, pour bénéficier de la veine : il invitera un ami à lui botter le derrière, il se déshydratera à cracher sur ses leurres et n'oubliera pas d'emporter dans une poche le leurre talisman, ou la mouche dépenaillée mais magique. De fait, tout vaut d'être essayé pourvu que cela augmente un tout petit peu la chance de prendre; je le sais, parce que je le fais : c'est un bon moyen pour affermir sa confiance en soi face à un coin de rivière ou de lac, à un moment où le poisson a des chances de se précipiter sur un leurre... spécial.
Gerald V. KUSS - Au bord de l'eau Septembre 1965

La 4 G des pêcheurs

la 4 G des pecheurs

Pêcheur Canadien donnant le poids d'un brochet, 32  livres, grace à la technique de la 4 G des années soixantes; cette méthode de communication aussi rapide que la lumière permet d'envoyer des informations sur les prises de pêches; 4 G vient de l'expression "4 gloves" car elle se pratique avec des gants; elle remplace avantageusement la 4 M (4 mouffles) bien moins riche en informations.

 

Le leurre souriant

Poisson qui rit par Kelly Galloup

Dans son excellent DVD sur le montage des streamers articulés, Kelly Galloup donne un truc qui doit inciter le prédateur à attaquer la mouche; il suffit de mettre un coup de ciseau pour ajouter un sourire narquois à la mouche; ce sourire de défit est d'après lui irrésistible pour provoquer l'attaque! A essayer.

 

 

 

 

compatibilité htmlcompatibilité w3c

 

Mise à jour